DJ professionnel ou playlist automatique ?

Il m’arrive d’échanger sur cette question avec des futurs mariés ou organisateur d’une fête de famille. Notre environnement numérique évolue très vite et je pense surtout que le métier de DJ est parfois mal compris. Il en est de même pour d’autres prestations comme la photographie par exemple. Au travers de cet article, j’essaie d’apporter quelques idées pour vous aider à faire le bon choix.

Une fête en petit comité

Dans le cadre d’une fête entre ami(e)s ou en petit comité de moins de 40 personnes. Le choix d’une playlist bien construite reste un choix raisonnable. Cela fonctionne sous réserve de connaitre la bonne personne un peu touche à tout qui a une bonne approche de la fête et à condition que le matériel de diffusion soit correcte : une bonne carte son dans l’ordinateur et un bon ensemble Hi Fi.

Pour d’autres événements plus importants, et pas seulement en terme d’effectif, le choix d’une playlist automatique est risquée pour garantir une bonne ambiance.

Quantité VS Qualité

Il existe de plus en plus de logiciels faciles à prendre en main pour organiser et jouer une playlist. Les disques durs des ordinateurs individuels se remplissent rapidement de musiques échangées de plus en plus vite en passant outre les lois et le respect des artistes.

Je ne vais pas refaire ici le débat de la loi HADOPI. Je vais quand même m’autoriser l’image suivante : de plus en plus de recettes de cuisines spécialisées sont disponibles et accessibles à tous. Dans ce cas, pourquoi faire appel à un traiteur pour préparer le repas ? Et puisque télécharger illégalement est un jeu d’enfant, pourquoi pas aller se servir en nourriture directement dans les étalages des grandes surfaces ?

Ce n’est pas la quantité de morceaux qui compte, c’est la qualité de la collection dans son ensemble. Je pourrais développer un article entier sur ce que j’entends par qualité.

Lorsque je parle sur mon site d’une collection de plus de 4000 morceaux, ces derniers sont d’origine et de qualité contrôlées, organisés et notés dans des styles variés. En plus d’être récurrent, ce travaille de recherche et de classement nécessite beaucoup de temps.

La playlist n’est qu’un outil

Une playlist automatique est dénuée de l’expérience et la sensibilité artistique du DJ confirmé qui aident ce dernier à passer le bon morceau au bon moment.

De plus, la playlist n’est qu’un outil. D’autres outils sont à prendre en compte pour permettre :

  • De gérer le volume et régler la qualité du son selon l’acoustique de la salle
  • De gérer la vitesse de lecture pour des enchainements en douceur ou pour redonner de la dynamique à certains morceaux
  • D’organiser les morceaux par style
  • De retrouver rapidement le bon morceau

Il ne faut pas négliger les qualités requises pour manipuler ces outils. Cela relève :

  • Du savoir-faire : préparer, régler le son, mixer et enchainer les morceaux…
  • Du savoir-être : être ouvert d’esprit et à l’écoute, ressentir et agir sur l’ambiance, s’adapter, parler et encourager…
  • De l’expérience : organiser et coordonner, perfectionner la qualité du son et la sélection des morceaux, satisfaire le plus grand nombre…

Posez-vous les bonnes questions

  • Quel souvenir allez-vous laisser à vos invités ?
  • Quelle image de la soirée et de l’ambiance restera-il capturée à vie sur les photos de votre événement ?
  • Quelle est l’économie réelle, pour quels résultats ?
  • Combien de temps vous faut-il pour constituer la playlist idéale ?
  • Etes-vous en mesure de satisfaire les attentes musicales variées de vos invités ?
  • Qui se chargera de gérer l’enchainement des morceaux et relancer l’ambiance ?
  • Comment garantir une cohérence entre les styles musicaux ?
  • Le matériel son est-il adapté pour fournir le volume et la qualité nécessaires ou sonoriser les animations et surprises des invités (discours, chants, jeux…) ?

Imaginez la question titre de cet article transposée à d’autres éléments clés de votre événement :

  • Appareil en libre service ou photographe professionnel ?
  • Fast Food ou traiteur ?

Même si cela est un peu exagéré, quels résultats vous offrent ces alternatives ?

Conclusion

Pour une animation musicale réussie, les indispensables sont :

  • Une collection riche et variée de morceaux de bonne qualité et bien organisés par styles
  • Une personne expérimentée au contrôle
  • Du matériel professionnel pour la diffusion

Au risque d’être hors sujet, je n’ai pas développé dans cet article la notion de DJ professionnel ou amateur, déclaré ou non.

Vous l’aurez compris, il existe plusieurs alternatives au DJ professionnel si vous êtes prêt à en assumer le choix.